Verena Kuonen Un engagement pour Pully

25avr/13

Logements à Pully

L'heure de vérité

La politique du logement était un des enjeux cruciaux de la campagne électorale de l'automne dernier pour le renouvellement partiel de la Municipalité.

Aujourd'hui, le sujet revient en force devant le Conseil communal. Et tout à coup, tout le monde a l'air de s'étonner que le problème reste entier.

Le Régional résume bien l'enjeu:

"Le projet de logements sur le terrain des Boverattes provoque une levée de boucliers, toutes tendances politiques confondues. Cette parcelle communale de 14’000 m2, idéalement située, devrait accueillir 90 à 100 appartements d’utilité publique. Un dossier qui inaugure la nouvelle politique des autorités visant à combattre la pénurie de logements et les loyers élevés. Mais de nombreux élus critiquent l’élaboration du concours d’investisseurs, le processus de sélection des projets et des loyers trop chers. La gauche et le centre doutent des véritables motivations sociales d’une Municipalité à majorité libérale-radicale, alors que la droite est elle-même divisée."

Pour lire l'excellent article de Zoé Decker dans Le Régional, cliquer ici:  Municipalité sous pression

Et maintenant ?

Le premier tour de piste au Conseil communal a clairement balisé les positions. Si tout le monde est impatient de voir se créer de nouveaux logements à Pully, chacun a sa vision quant aux types de nouvelles habitations qui devraient voir le jour. Fidèles à leurs engagements, le centre et la gauche considèrent que le prix du mètre carré habitable des nouvelles constructions ne devrait pas dépasser la fourchette de 250 à 280 francs. Or, ce que propose la Municipalité coûte déjà 340 francs le mètre carré en moyenne.

Si Madame Masmejean - nouvelle municipale en charge du dossier - veut transformer son coup d'essai en coup de maître, elle ferait bien de convaincre ses collègues de revoir leur copie initiale. Sinon elle risque de voir son premier projet d'envergure recalé cet été par une majorité centre-gauche du Conseil. Ce serait dommage pour elle qui. de l'avis général des élus, a fait plutôt bonne impression dans la maîtrise du dossier. Dommage aussi pour Monsieur Reichen qui raterait ainsi une occasion de montrer qu'il est le syndic de tous les Pulliérans et pas seulement de ceux de son camp politique. Dommage enfin pour les habitants présents et futurs de Pully qui n'en peuvent plus d'attendre que la Municipalité passe des mots aux actes.

Mais pas à n'importe quel prix et sans chantage.

Article publié dans la catégorie Actualité
25avr/13

Commission permanente des Affaires Régionales et Intercommunales (CARI)

Avoir les moyens de ses ambitions

La CARI a le grand mérite d'intégrer Pully et ses préoccupations dans un ensemble plus large, celui de la région. Elle a tout pour plaire, ctte commission. Sauf que son statut actuel ne lui permet pas d'influencer l'agenda politique. Seul l'ordre du jour fixé par le Municipalité fait foi. Si les élus membres de la CARI souhaitent prendre l'initiative de porter à l'ordre du jour un sujet qui leur tient à coeur - n'en déplaise à la Municipalité - ils n'en ont pas les compétences. Un comble en démocratie.

L'Union Pulliérane veut que cela change. Elle a déposé une motion demandant que l'autonomie ou l'indépendance de la CARI soit reconnue et promue. Pour cela, il suffit d'une modeste modification du règlement communal qui sera revu de toutes manières prochainement pour tenir compte des attentes du canton telles qu'elles ont été votées par le Grand Conseil vaudois fin 2012. Si revision du règlement communal il y a, autant que soit aussi corrigé ce défaut de naissance concernant des compétences de la CARI.

Tout le monde y gagnera en crédibilité et en motivation. Y compris Pully.

 

Article publié dans la catégorie Actualité
25nov/12

Les jeux sont faits

Verena Kuonen fait 42,55% des voix

 

Les jeux sont faits: ce dimanche 25 novembre 2012, Lydia Masmejean (PLR) a été élue à la Municipalité de Pully avec 2109 voix contre 1644 voix pour Verena Kuonen de l'Union Pulliérane (UP).

Ce qui donne un résultat de 56,2 % des voix pour Mme Masmejean contre 42,55% pour Verena Kuonen, avec une participation de 36,56%.

49 voix éparses et 61 bulletins blancs ont également été glissés dans l'urne. Au total, on comptait 3863 bulletins valables.

Première réaction de Mme Kuonen:

"Je félicite Mme Masmejean pour son succès. Pour ma part, je ne regrette rien. J'ai le sentiment d'avoir donné le meilleur de moi-même pour expliquer les enjeux du scrutin et mes priorités, en particulier en matière de logement et de sécurité.

Je remercie vivement les Pulliérans qui m'ont fait confiance. Leurs témoignages de soutien m'ont beaucoup touchée. Je remercie aussi chaleureusement tous ceux qui se sont engagés activement dans la campagne électorale à mes côtés.

Maintenant, il faut se rendre à l'évidence: Pully continuera donc d'être gouvernée à droite, puisque la majorité des votants n'a pas saisi la chance qui leur était donnée de rééquilibrer les forces politiques représentées au sein de la Municipalité. L'UP restera cependant un force active au sein du conseil communal."

 

 

 

Article publié dans la catégorie Actualité
9nov/12

Le face à face dans 24 Heures

Face à Face Verena Kuonen - Lydia MasmejeanElection complémentaire

Deux Pulliéranes pour un siège à la Municipalité

Le centre contre la droite. Face à face musclé entre Verena Kuonen et Lydia Masmejan

Qui, de Verena Kuonen (Union Pulliérane) ou de Lydia Masmejan (PLR), intégrera la Municipalité de Pully? Débat sur fond d’insécurité, d’impôts et de pénurie de logements.

Pourquoi voter pour vous?

Lydia Masmejean: Pour conserver ce siège PLR. Et, avec lui, une majorité de centre droite à Pully.

Verena Kuonen: En tant que représentante du centre, j’apporterai l’équilibre dont la Municipalité a besoin. Il y a déjà un socialiste, un Vert et deux PLR. Pully a longtemps eu une politique de droite. Il faut que cela cesse.

Vos combats prioritaires?

V.K.: La construction de logements, la sécurité et la réhabilitation rapide de la ligne de bus 48.

L.M.: Poursuivre une politique cohérente et efficace initiée par la Municipalité en place, notamment pour la construction de logements, le réaménagement du centre et le développement de transports publics.

Comment lutter contre la pénurie de logements?

V.K.: Cela fait une dizaine d’années qu’on parle de construire et rien ne se fait. La Commune a des terrains qui ne demandent qu’à être utilisés. Permettre aux Pulliérans d’habiter ici ou d’y revenir est ma priorité.

L.M.: Je soutiendrai le préavis d’intention municipal qui prévoit la construction de 300 logements. Mais je m’oppose à ce que la Commune se transforme en promoteur immobilier. L’idée est d’accorder des droits de superficie à des privés. Ils payeraient une rente réduite et, en contrepartie, la Municipalité exigerait par voie contractuelle des loyers abordables.

V.K.: Je suis très étonnée de ce que vous dites. Je doute fort que Mme Masmejan soit partisane d’une rentabilité moindre. Nous ne défendons pas les mêmes valeurs. Je m’engage à être municipale de tous les Pulliérans, pas seulement des nantis.

L.M.: A elle seule, une personne ne peut pas changer la politique du logement. Je répète que je m’intégrerai dans le collège actuel et soutiendrai les démarches initiées par la Municipalité.

Pour ou contre une augmentation d’impôts?

L.M.: Contre. La situation financière de la Commune est bonne. Nous sommes prêts à investir.

V.K.: Vos propos m’étonnent. La Commune n’a rien pu investir ces dernières années, et pourquoi? Parce que le PLR a toujours voulu baisser les impôts.

L.M.: De même qu’elle a systématiquement voté avec la gauche ces dernières années, l’Union Pulliérane a systématiquement voté une augmentation d’impôts. Elle a même proposé 8 points de plus.

V.K.: Ce populisme me désole et est inacceptable. Le chiffre est sorti de son contexte. A l’époque, la Commune était prise à la gorge et devait emprunter pour son ménage courant. Et vous, vous refusiez d’augmenter les impôts. Vous trouvez que c’est une politique responsable?

L.M.: Nous avions vu juste. Aujourd’hui, les finances sont saines sans avoir eu recourt à une augmentation, par ailleurs refusée à trois reprises par la population.

Vos programmes parlent tous deux d’insécurité. Pully ne serait pas une ville sûre?

L.M.: La situation est encore gérable, mais un changement de majorité serait dangereux. Il faut éviter d’importer le désordre qui règne dans les localités de centre gauche, comme Lausanne. Je suis pour le renforcement de la police Est lausannois et l’installation de caméras de surveillance.

V.K.: Je ne suis pas de gauche mais du centre! La sécurité est l’une de mes grandes préoccupations. Je n’avais jamais entendu le PLR de Pully en parler, mais il faut croire que notre programme a été bien lu. Nous proposons une augmentation des effectifs de la police. La surveillance autour de la place de la Gare ou de la place Neuve doit être renforcée. Il y a trop de petite délinquance et d’incivilité.

Marie Nicollier

Article publié dans la catégorie Allô Verena ?
5nov/12

Soirée d’information

Coup d'envoi réussi

Grand succès de la première soirée d'information de l'Union Pulliérane.

Elle s'est déroulée jeudi soir 1er novembre au Foyer de la Maison pulliérane en présence, bien sûr, de la candidate à la Municipalité, Verena Kuonen, du président de l'UP, Jean-Marc Pasche, du coordinateur de la campagne électorale, Philippe Haldy, et surtout avec la participation du Conseiller d'Etat tessinois Manuele Bertoli qui a fait tout spécialement le déplacement pour venir expliquer aux Pulliérans comment on peut exercer une fonction à l'exécutif d'une comune ou d'un canton tout en étant non-voyant comme c'est son cas et celui de Verena Kuonen.

On notait aussi la présence d'éminents représentants des partis socialiste et démocrate-chrétien, qui soutiennent la candidature Kuonen. A noter aussi la présence d'un représentant du parti libéral, manifestement intéressé par les propos tenus par les orateurs.

Une équipe de la télévision tessinoise venue spécialement a saisi quelques extraits des exposés pour un sujet plus large sur le monde des non-voyants, sujet appelé à être diffusé en janvier prochain. 24 Heures avait aussi délégué une journaliste qui a consacré un article à la soirée dans l'édition du vendredi 3 novembre 2012.

Et dès le lendemain, le Conseiller national Jacques Neyrinck et d'autres personnalités venaient manifester son soutien publique à Verena Kuonen qui tenait un stand électoral à la Place Neuve de Pully.

 

 

Ce qu'en a dit 24 Heures:

 

Pour connaître ce que dit la presse à propos de M. Bertoli, cliquez ici:

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/2970284-le-president-du-parti-socialiste-tessinois-manuele-bertoli-pourrait-devenir-le-premier-conseiller-d-etat-malvoyant-en-suisse.html

 

Le Matin:

http://www.interet-general.info/spip.php?article15623

 

Réactions aux réserves émises par Suzette Sandoz:

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/84d17b0a-50e2-11e0-8fe6-9b0b2759f255/Aveugle_et_élu_une_évidence_politique

 

Pour voir la campagne électorale de Manuele Bertoli au Tessin, cliquez ici:

http://www.vederepercredere.ch/

 

Article publié dans la catégorie Actualité
29oct/12

Premier Conseiller d’Etat aveugle – extraits de presse

Manuele Bertoli: extraits de presse

 

L'élection de Manuele Bertoli, premier politicien aveugle à devenir Conseiller d'Etat, n'a pas passé inaperçue.

Ci-dessous, quelques extraits d'articles parus:

A propos de la campagne de M. Bertoli: téléjournal romand

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/2970284-le-president-du-parti-socialiste-tessinois-manuele-bertoli-pourrait-devenir-le-premier-conseiller-d-etat-malvoyant-en-suisse.html

 

Le Matin:

http://www.interet-general.info/spip.php?article15623http://www.letemps.ch/Page/Uuid/84d17b0a-50e2-11e0-8fe6-9b0b2759f255/Aveugle_et_élu_une_évidence_politique

 

Réactions aux réserves émises par Suzette Sandoz:

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/84d17b0a-50e2-11e0-8fe6-9b0b2759f255/Aveugle_et_élu_une_évidence_politique

 

Pour voir la campagne électorale de Manuele Bertoli au Tessin, cliquez ici:

http://www.vederepercredere.ch/

Article publié dans la catégorie Revue de presse
23oct/12

L’Union Pulliérane à la Municipalité de Pully

Communiqué

Élection complémentaire

L’Union Pulliérane dans la course

L’Union Pulliérane (UP) a décidé de se lancer à la conquête
du siège vacant de la Municipalité de Pully. Le parti du centre a désigné
Verena Kuonen, présidente de son groupe parlementaire depuis de nombreuses
années, comme candidate à cette élection complémentaire.

Le scrutin, fixé au 25 novembre prochain, a été rendu
nécessaire par la démission de la libérale Maria-Chrystina Cuendet, municipale
en charge de la Direction des domaines, gérances et sport.

Née en 1952 à Bienne, Verena Kuonen est Pulliérane depuis 25
ans. C’est une figure connue de la vie publique de la commune. Mère de deux
enfants aujourd’hui adultes, Verena Kuonen siège depuis plus de 16 ans au
Conseil communal où elle préside le groupe de 14 conseillers de l’Union
Pulliérane.

Tout au long de sa carrière politique, elle a assumé avec
succès des responsabilités importantes dans de nombreuses commissions
communales. Elle a ainsi acquis de larges connaissances en matière de gestion
d’une ville comme Pully.

Fidèle aux valeurs défendues par l’Union Pulliérane, Verena
Kuonen s’est fixé deux priorités principales: favoriser une politique de
logement à loyers abordables et renforcer la sécurité publique en ville de
Pully. Elle a, par ailleurs,  toujours
soutenu les propositions respectueuses de l'écologie lorsque celles-ci
pouvaient s'appliquer à Pully.

Elle milite aussi pour le réaménagement du centre de Pully
qu'elle veut rendre plus convivial, avec l’installation de commerces, cafés et
restaurants. La politique familiale, en particulier les efforts d’accueil de la
petite enfance et des écoliers dès l’âge de 10 ans, font également partie de
ses engagements de longue date.

Ses activités au service de la communauté s’étendent aussi au
monde associatif. Elle est notamment coresponsable de l'association des
transports bénévoles de Pully-Lutry-Belmont-Paudex, vice-présidente de
l'association des Amis de la Fondation Pré-Pariset, vice-présidente de la
section suisse de Mobility international, une association qui milite en faveur
de la mobilité des personnes handicapées.

Elle a aussi fondé l’Entraide Seniors Pulliérans (ESP) et
présidé un important groupe sportif d’environ 600 skieurs de Suisse romande
handicapés de la vue, comme elle.

L’Union Pulliérane est fière de pouvoir présenter une
personnalité dynamique aussi riche en expériences que Verena Kuonen et s’engage
à la soutenir de toutes ses forces afin que la force politique du centre
retrouve sa place au sein de l’exécutif de Pully.

 

www.unionpulliérane.ch

www.verena.kuonen.ch

Article publié dans la catégorie Mon engagement, Présentation
22oct/12

Portrait

Qu’est-ce qui fait
courir Verena ?

Ce qui frappe, au premier contact avec Verena Kuonen, c’est
l’intensité de sa présence. A chaque rencontre, elle est naturellement
concentrée comme d’autres sont naturellement dissipés. Aux premiers mots que
vous prononcez, elle identifie votre humeur, votre intention. Avec elle, le ton
fait vraiment la musique.

Qu’est-ce qui fait courir Verena Kuonen et la pousse à
briguer un siège à la Municipalité de Pully ? A 60 ans, elle n’a plus rien à
prouver, ni à elle-même, ni aux autres. Ses deux enfants sont de jeunes adultes
épanouis. La politique pulliérane, elle en fait depuis 17 ans déjà. Au conseil
communal, elle préside le groupe de 14 élus de l’Union Pulliérane. Elle est
appréciée tant par ses amis politiques que par ses collègues des autres partis.
Elle est connue pour son franc-parler, sa détermination. Et cette capacité
d’écoute, de dialogue et de compromis qui font sa force. Y compris quand il
s’agit de passer à l’action.

On décrit volontiers le centre comme le ventre mou de la
politique. Verena, elle, incarne plutôt un disque dur. Sa capacité à mémoriser
un agenda, des numéros de téléphones impressionne. Mais cette concentration la
pousse aussi à toujours revenir à l’essentiel. Ceux qui connaissent Verena
savent qu’avec elle, le centre, c’est la force qui fera pencher la balance.

Contrairement à ce que pensent souvent les élus de gauche et
de droite, personne n’a le monopole des bonnes idées. La qualité de Verena,
c’est d’avoir le bon sens et le courage civique de les reconnaître, là où elles
naissent. Et de prêter main-forte aux meilleures de ces idées pour Pully.

Qu’il s’agisse de logements à loyers modérés, de sécurité,
de la vie sociale, d’urbanisme ou d’impôts, elle n’a pas d’intérêts personnels
à défendre. Seuls ceux du plus grand nombre lui importent.

Neutre, mais pas pleutre. Elle choisit volontiers la troisième voie, mais refuse toujours d’être la cinquième roue du char.  Elle préfère les alternatives possibles aux
promesses de solutions trop souvent impossibles.  C’est peut-être ce qui lui donne aussi
cette  élégance d’attitude et qui la rend si attachante.

Article publié dans la catégorie Présentation
22oct/12

Moi, Verena Kuonen

Active depuis 17 ans au sein du Conseil communal de Pully, je préside le groupe de l'Union Pulliérane, parti local affilié au niveau cantonal à Vaud Libre.

Elue conseillère communale, je suis aujourd'hui candidate à la Municipalité de Pully, comme en 2011. En mars 2012, j'ai aussi été candidate au Grand Conseil sur la liste électorale No. 5 (Vaud Libre) dans la perspective des élections du 11 mars. Vous trouverez mes engagements politiques prioritaires sur les différentes de ce site.

Issue d'un milieu modeste, je suis née en 1952 à Bienne au sein d'une famille bilingue.  Devenue progressivement malvoyante depuis l'âge de 9 ans, j'ai définitivement perdu la vue peu avant la cinquantaine.

Après l'obtention d'un diplôme fédéral d'employée de commerce à Berne, j'ai rejoint la Suisse romande pour y construire mon avenir professionnel et ma vie familiale.

En 1979, j'ai épousé Remo Kuonen, originaire de Sierre. Mon mari, également malvoyant, occupe la charge de rédacteur au Parlement fédéral à Berne. Maman de deux enfants, Stéphane (30 ans), consultant en informatique, et Sandrine (28 ans) juriste, j'ai exercé parallèlement à mon métier de mère au foyer, diverses activités dans le milieu associatif.

J'ai notamment participé au Comité de Pro Familia Vaud; j'ai également fondé l'Entraide Seniors Pulliérans (ESP), présidé le Groupement romand de skieurs aveugles et malvoyants (GRSA), assuré la vice-présidence de la Commission romande de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants.

Je suis actuellement coresponsable du Service bénévole Pully-Lutry-Belmont-Paudex, membre du Conseil Présence et Solidarité, vice-présidente du Comité de l'Association des Amis de la Fondation Pré Pariset, ainsi que vice-présidente de Mobility International Swiss.

 

Article publié dans la catégorie Mon engagement
22oct/12

0800 802 543

Une question ? Une remarque ? N'hésitez pas! Appelez-moi à ce numéro gratuit. La ligne est ouverte de 08h30 à 20h30, 7 jours sur 7. Je me ferai un plaisir de dialoguer avec vous. Si je ne peux vous répondre directement, un de mes collaborateurs s'efforcera de le faire. Vous pouvez aussi laisser un message si vous le souhaitez. A bientôt  au 0800 802 543

Taggé comme: